l'Histoire


Pierre fut le premier à rencontrer le Mas Foulaquier en 2008. Ancien architecte sa passion pour le vin et son désir d’exercer un métier artisanal l’ont amené à devenir vigneron. Après de longues recherches il finit par trouver son terrain de jeu, au pied du Pic Saint Loup, des vignes jeunes, mais un terroir superbe. 
Blandine est arrivé quelques années plus tard, en 2003, fonctionnaire parlementaire à Paris, elle se passionne pour le vin dans les dégustations du club oenophile de l’Assemblée Nationale. Des vendanges à Cairanne à la taille dans le Muscadet, de l’écriture de « Portraits de Vignerons » au BTS viticulture et œnologie de Mâcon, elle finit par s’installer en Anjou… tout un chemin pour arriver dans les vignes du Mas Foulaquier. Depuis le premier millésime en 1999, les évolutions sont allées bon train, nous pourrions commencer à souffler, mais ça serait sans compter sur les nouveaux projets qui n’arrêtent jamais de sortir de nos têtes.  

 

Foulaquier est un lieu dit, un Mas très ancien dans un environnement de garrigue méditerranéenne, dont les premières traces de civilisations datent de l’an mille.

Nos archives remontent à 1445, avec le nom des familles qui s’y sont succédées, des Brissac aux Condamy, le nom des derniers propriétaires fermiers, André et son père, qui ont exploité les terres jusqu’en 1974.